Quelles compétences humaines dans un monde virtuel ?

Quelles compétences humaines dans un monde virtuel ?

Quelles compétences humaines dans un monde virtuel ? 1024 768 EDEN School

Le 7 novembre dernier, à l’occasion de son Assemblée générale, EDEN School avait invité ses partenaires à intervenir sur la thématique : « Quelles compétences humaines dans un monde virtuel ? ». Retour sur ces regards croisés.

Cloud, Mobilité, Réseaux Sociaux, Big Data, Objets Connectés, réalité augmentée et virtuelle, Impression 3D, Blockchain, automatisation et Intelligence Artificielle, Python, PHP, Cybersécurité, systèmes embarqués, robots : ces mots renvoient à des nouvelles modalités de production, des nouveaux environnements de travail, des nouvelles compétences et savoir-faire.

Face à cette réalité, comment mieux armer les générations futures et les collaborateurs de nos entreprises et organisations face aux évolutions liées au numérique ? Comment répondre aux besoins du monde du travail en termes d’expertise et de main d’œuvre
qualifiée ?

Pour les professionnels qui ont pris la parole à l’occasion de cette soirée, la création de nouvelles écoles, telle qu’EDEN School ou encore Codam (l’école 42 d’Amsterdam fondée notamment par Corinne Vigreux de TOM TOM) est nécessaire.

Si l’on manque de compétence, investissons dans une école,

argument qui a poussé Lionel Cuny, CEO d’Insign à soutenir EDEN School dès le départ. De plus, le métier de développeur repose sur le principe du apprendre à apprendre et du apprendre en faisant, le cœur de la pédagogie d’EDEN School.

Bruno Rousset, PDG d’Evolem et du groupe APRIL a rappelé son souci que

chaque jeune puisse trouver sa place dans l’entreprise et dans la société.

En effet, l’essor du digital nécessite de nouvelles façons de penser l’apprentissage. Le Faire pour Apprendre permet aux élèves d’EDEN School de mettre un pied dans le monde de l’entreprise sans avoir à quitter les bancs de l’école. Il est nécessaire de synchroniser les apprentissages et la pratique, au cœur des compétences de demain.

Cependant, former aux savoir-faire techniques les jeunes pour qu’ils puissent travailler dans le monde digital n’est pas suffisant. Au-delà des compétences techniques, les compétences humaines sont au cœur des enjeux liés à la transformation digitale. Les entreprises cherchent des talents qui savent travailler autrement en équipe, sont curieux, agiles et savent s’adapter.

Selon Denis Bourdon, DG d’April Technologies,

les hard skills (manip data, intelligence artificielle, etc.) sont importantes mais ce que l’on valide en entretien ce sont les soft skills : l’ouverture d’esprit, créativité et l’envie d’apprendre.

Emilie Néel, Digital manager chez Xefi a insisté sur ces compétences humaines et sociales. Les 3 compétences fondamentales pour travailler et progresser dans le digital sont

l’engagement, l’empathie et le bon relationnel.

Pour Laurent Rousset, DSI du groupe Adecco, le plus important réside dans

la capacité à désapprendre pour s’adapter à des environnements de plus en plus complexes induits par les progrès technologiques.

Face aux inquiétudes liées à la robotisation de l’emploi, il a rassuré l’assistance sur la place de l’homme

on va gagner sur l’émotionnel, le capital humain c’est ce qui va rester après la transformation digitale.

Juliette Jarry, Vice-présidente de la Région Auvergne Rhône Alpes en charge du numérique a rappelé le rôle de la puissance publique pour accompagner les entreprises dans cette transformation digitale : infrastructures et réseaux, offre de formation, préservation de la diversité (aujourd’hui trop peu de femmes investissent ces métiers).

Ce qui est en jeu aujourd’hui au-delà des compétences techniques, c’est la capacité des personnes d’accompagner la transformation digitale.

Merci à tous les participants de cette soirée des partenaires pour leurs regards et conseils : Corinne Vigreux, co-fondatrice de Tom Tom et fondatrice de l’école Codam, Emilie Néel, digital manager chez Xefi, Didier Trutta, président de Val Solutions, Laurent Rousset, DSI chez Adecco Groupe, Denis Bourdon, directeur général d’APRIL Technologies, Bruno Rousset, PDG d’EVOLEM et du groupe April et Lionel Cuny, CEO chez Insign et Juliette Jarry, vice-présidente déléguée au numérique.

Politique de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations via votre navigateur, généralement sous la forme de cookies. Puisque nous respectons votre droit à la vie privée, vous pouvez choisir de ne pas autoriser la collecte de données pour certains types de services. Cependant, ne pas autoriser ces services peut avoir un impact sur votre expérience. N'hésitez pas à lire notre politique de confidentialité en entier

Click to enable/disable Google Analytics tracking code.
Click to enable/disable Google Fonts.
Click to enable/disable Google Maps.
Click to enable/disable video embeds.
Nous utilisons des cookies de services tiers pour vous offrir une meilleure expérience.
Veuillez lire comment nous utilisons les cookies et
comment vous pouvez contrôler cette information en cliquant sur "Politique de confidentialité".