Un début de cours pas comme les autres

8h40, les élèves rentrent en classe et commencent à s’installer.

On ne s’assoit pas. Aujourd’hui, on va faire un cours un peu différent de d’habitude. Vous ne serez pas assis, vous ne m’écouterez pas passivement, vous allez être les acteurs de ce cours. Vous avez une heure pour venir à bout de cet escape game.

8h45, une vidéo est diffusée aux élèves pour leur expliquer le contexte de l’escape game : une équipe de cyberterroristes a hacké le système de contrôle de l’aéroport de Lyon. Les avions n’ont plus aucun aiguillage et risquent de se crasher. Les élèves ont une heure pour débloquer le système.

escape game maths
escape game maths

Les mathématiques pour débloquer les indices

Première étape : les élèves doivent fouiller dans la salle à la recherche d’indices pour former les équipes. C’est l’émulation, Matteo trouve le premier indice dans un livre de la bibliothèque, Evan trouve le second sous la table… La dynamique est lancée.

Une fois les équipes constituées, chaque groupe se voit remettre une enveloppe avec un message en braille à déchiffrer. Cette étape initie les élèves à un nouveau langage et leur demande une gymnastique intellectuelle. Spontanément, les équipes s’isolent pour déchiffrer leur message. L’esprit de groupe est lancé, on veut faire plus vite que les autres.

Le message déchiffré leur donne accès au lieu où est caché le prochain indice.

À cette étape, les élèves doivent résoudre des problèmes mathématiques pour débloquer l’accès au prochain indice. Les élèves se creusent la tête sur des problèmes variés : logique, géométrie, équation, etc.

Paul, notre élève, expert en Rubik’s Cube a réussi à résoudre ce problème en deux minutes chrono, sans prise de note, juste en visualisant. Réussirez-vous à le battre ?

 

Devant un des suspects, on a posé sur la table 6 cubes tous identiques représentés ci-dessous.

Que voit le suspect de l’autre côté de la table ?

À l’étape d’après, les élèves doivent décoder un message en chiffrement de César (chiffrement par décalage). Cette méthode de cryptographie est une bonne introduction aux fonctions (chiffre affine).

Avocat – A vaut K

Vo wocckqo kzzkbksdbk ox cyeppvkxd ceb vk fsdbo no vk mescsxo.

Puis les étapes s’enchaînent jusqu’à l’étape finale : message caché sur les vitres qui apparait grâce à la condensation, objets à retrouver dans l’école, énigmes mathématiques, etc.  Les élèves s’activent, s’organisent, se répartissent les différentes tâches et construisent ensemble.

Motiver les élèves grâce à l’aspect ludique et l’esprit d’équipe

Les mathématiques sont bien souvent la bête noire des élèves : lacunes accumulées, passage à l’abstraction difficile, etc.

Aborder les mathématiques avec un escape game permet de “désacraliser” la matière, en l’abordant avec des problèmes concrets.

De cette façon, tous les élèves, quel que soit leur niveau de base, se sentent impliqués et peuvent s’investir. D’ailleurs, dans le cadre de l’escape game, les élèves d’ordinaire plus “faibles” en mathématiques étaient dans ce contexte au même niveau que les autres.

De plus, mélanger les élèves et les niveaux permet de créer une énergie de groupe dans laquelle une réflexion collaborative s’installe naturellement.

Quelques témoignages d’élèves

J’ai adoré de pas savoir dans quelle équipe on était au départ et de se retrouver tous mélangés. C’était bien qu’on soit en équipe parce que tout le monde avait des idées. (Raphaël)

Les énigmes c’était cool, comme le cube ou le texte à l’envers. (Alexis)

Tout m’a plu, ça change et on apprend autrement. (Esteban)