N

Noël solidaire

Ecole

Le Noël 2020 n’a pas été fêté comme les précédents à EDEN School Villeurbanne. La pandémie a poussé l’équipe pédagogique à organiser différemment cette journée du 18 décembre puisque la sortie en extérieur n’était pas possible.

Première étape : la récolte.

Deux professeures, Emilie et Sandriss, ont donc proposé l’initiative d’un “Noël Solidaire” en lançant une collecte de jouets à l’école début décembre. L’objectif était que chaque élève participe en récoltant des jeux pour ensuite aller les redistribuer à des enfants qui n’ont pas la chance de recevoir des cadeaux à Noël.

Adopter des gestes solidaires en se tournant vers les autres en difficulté fait partie intégrante des valeurs qu’ EDEN School souhaite transmettre aux élèves pendant leur scolarité chez nous.

Ces derniers ont tous mis leur pierre à l’édifice en rapportant quotidiennement des jeux qui étaient stockés au pied du sapin de l’école. Florent, un élève de 2ème année témoigne “ça m’a marqué de voir autant de cadeaux, tout le monde a vraiment participé à la récolte. Certains ont même demandé à leurs amis”. 

Aussi, les affiches réalisées pour parler de cette collecte et la communication faite sur le compte facebook de l’école ont notamment permis d’élargir le cercle des contributeurs. EDEN School a une crèche pour voisin, plusieurs parents ont soutenu notre initiative en nous déposant eux aussi des sacs de jouets. Finalement, il a fallu dédier une pièce de l’école pour stocker tous ces dons.

Seconde étape : la distribution

La seconde étape était bien entendu que ces jouets soient redistribués,  afin de « faire plaisir à d’autres gens qui n’ont pas la chance d’avoir des fêtes convenables” poursuit Florent. C’est donc avec la structure PHARE du Foyer Notre-Dame des sans-abris que nous avons collaboré. C’est un lieu d’accueil convivial à Villeurbanne pour des familles en situation d’exclusion, d’errance, et de grande précarité. Cette mise à l’abri en journée leur permet d’avoir un accès à l’hygiène et des actions d’orientation et/ou d’accompagnement leur sont proposées. 

Jeux triés et bien emballés, élèves et professeurs se sont déplacés pour les déposer au PHARE. Cela a été l’occasion pour les jeunes de découvrir comment fonctionne ce lieu d’accueil grâce aux explications de la responsable du site et aux autres bénévoles. Ces échanges et la visite du lieu ont permis aux élèves de se confronter à d’autres réalités.

Deux élèves nous témoignent de leur expérience:

le côté humanitaire de cette journée de Noël a été très enrichissant. On se rend compte que des gens n’ont pas toujours les moyens d’être indépendants. Ça m’a marqué le fait qu’ils viennent trouver du réconfort ici. Ça me touche que certains aident les autres en détresse et pourtant, ce lieu n’est pas très connu. Je n’avais jamais entendu parler de ces associations qui accueillent en journée ceux qui vivent dehors.

Naïm

C’était intéressant de découvrir comment fonctionne le PHARE. Je n’avais jamais fait une collecte de jeux et puis c’est super, j’ai des voisins qui ont pu donner. Je suis content d’avoir partagé que ça serve à gens qui n’en n’ont pas.

Antoine

Les jouets que nous n’avons pas pu déposer à l’association (ceux qui n’étaient pas adaptés aux besoins des familles) ont été donnés à l’Armée du Salut. Cette association distribue des repas chauds les lundis soirs sur une place Lyonnaise. En complément de la nourriture, les parents ont pu récupérer quelques jeux pour leurs enfants le lundi précédent Noël !