Une question que tous les propriétaires de félins domestique se sont forcément posée face à leurs miaulements et autres regards noirs.

Trente-huit ans plus tard, ce sont des chercheurs australiens et britanniques qui ont creusé le sujet, à l’aide d’une technologie de codage facial conçue à l’origine pour les hommes, FACS (Facial Action Coding System).

Cette technologie détournée, et rebaptisée pour l’occasion CatFACS, sert dorénavant à cerner les émotions visibles sur la tête de vos compagnons moustachus.

Enregistrer et analyser, à l’aide de CatFACS, les expressions faciales de 29 félins différents, issus de centres de refuges, qu’ils soient habitué à la compagnie d’un humain ou laissés seuls dans leur cage.

Les raisons sont peut-être à chercher du côté de l’origine des chats testés, venant d’un milieu assez peu stable, alors que les chats chouchoutés dans une maison ressentent probablement moins de frustration.

Lire la suite sur www.numerama.com…