Les déjs EDEN School – notre invitée Clémence Piteau – ZENIKA

Les déjs EDEN School – notre invitée Clémence Piteau – ZENIKA

Les déjs EDEN School – notre invitée Clémence Piteau – ZENIKA 1024 768 EDEN School

Comme chaque mois, un ou une professionnel.le de la sphère du digital vient à l’école pour déjeuner et surtout échanger avec les élèves de première année.

Notre invité

Pour notre troisième déjeuner de l’année nous avons eu le plaisir d’accueillir Clémence Piteau, UX/UI Designer chez Zenika.

Son parcours

Au lycée, Clémence ne sait pas ce qu’elle veut faire plus tard, tantôt prof de sport puis prof d’art ou encore architecte. Son bac S en poche, elle décide de lier son côté scientifique et sa passion pour l’art en choisissant de poursuivre ses études en IUT MMI (Métiers du Multimédia et de l’Internet), formation professionnelle en deux ans, à Limoges. A la suite de son DUT, elle décide de poursuivre en licence pro presse et édition d’entreprise.

Elle fait un an en alternance à La Poste où elle est chargée de communication, plutôt en écriture journalistique. Cette expérience la lance dans le monde professionnel où elle apprécie le rythme d’alternance. A la fin de sa licence, elle décide de continuer
ses études en intégrant un Master expérience web artistique, toujours dans l’optique de lier informatique et créativité.

Elle apprend à créer de l’émotion via le web, des objets visuels etc… Son stage de fin d’étude s’est déroulé au Canada, à Montréal. Elle a travaillé dans une start-up, type de structure qu’elle ne connaissait pas encore, et a beaucoup appris, comme la réalisation d’un business plan ou encore pitcher un projet.

Durant son parcours d’études, Clémence a choisi d’être le plus proche possible du monde professionnel en faisant de nombreux stages et en choisissant l’alternance. Elle met en lumière la diversité des sujets qu’elle a abordés durant ses études et l’ouverture des possibles que cela permet !

Elle conseille à tous de ne jamais avoir peur de continuer les études, surtout si on choisit de garder un pied dans le monde professionnel grâce à des stages et à l’alternance. Elle a particulièrement apprécié la grande liberté que les études permettent et la prise de risques possible car

la pression est moins grande durant les études que dans le monde professionnel.

Elle dit que tout l’apprentissage engendré pendant les études est intéressant, même si cela ne sera pas directement utile dans son futur métier.

A la fin de ses études, Clémence sait qu’elle veut continuer à travailler dans le milieu du web mais ne sait pas exactement quel métier. Elle s’est alors renseignée et a trouvé son métier rêvé : UI/UX designer !

UX/UI designer

Après ses études, Clémence commence par être freelance quelques mois, puis déménage à Lyon et trouve assez rapidement un poste d’UI/UX designer chez Zenika. Zanika est une entreprise du numérique, une ESN avec 500 employés dans le monde dont 50 à Lyon. Son expertise est le consulting pour d’autres entreprises, avec plusieurs pôles de compétences : agilité, coaching, big
data, langages spécifiques etc…

Elle apprécie travailler chez Zenika, notamment pour son esprit jeune et dynamique. En effet, Clémence souligne la chance d’avoir des formations, des journées de team-building ou encore une bonne ambiance au travail.

UI : User Interface (design de l’interface utilisateur), désigne le lien entre la machine et l’homme, la conception générale de l’interface.

UX : User Experience (design de l’expérience utilisateur), a pour objectif de prendre en compte les besoins et attentes des utilisateurs et faire en sorte que le site soit accessible et facile à prendre en main.

Elle dit que son métier permet de passer du concept au concret.

Avant de commencer à développer, il est nécessaire d’anticiper la conception via une phase de réflexion durant laquelle elle fait des immersions pour comprendre les attentes des futurs utilisateurs, des réunions, des mappings etc…

Être freelance ou salarié ?

Les élèves ont demandé à Clémence si, selon elle, il valait mieux d’être freelance ou salarié.

Elle a commencé par dire qu’en tant que junior, il était préférable de commencer par être salarié pour continuer à apprendre et prendre de l’expérience. De plus, être à son compte demande de nombreuses compétences telles qu’être très organisé et
rigoureux, savoir démarcher des clients, développer sa fibre commerciale, être renseigné au niveau législatif… Être à son compte est aussi une prise de risque car son salaire n’est ni fixe ni certain.

C’est pour cela qu’elle conseille de commencer par travailler en entreprise et voir par la suite ses
motivations et ses aspirations.

Un grand merci à toi Clémence pour cet échange qui a passionné nos élèves !

    Politique de confidentialité

    Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations via votre navigateur, généralement sous la forme de cookies. Puisque nous respectons votre droit à la vie privée, vous pouvez choisir de ne pas autoriser la collecte de données pour certains types de services. Cependant, ne pas autoriser ces services peut avoir un impact sur votre expérience. N'hésitez pas à lire notre politique de confidentialité en entier

    Click to enable/disable Google Analytics tracking code.
    Click to enable/disable Google Fonts.
    Click to enable/disable Google Maps.
    Click to enable/disable video embeds.
    Nous utilisons des cookies de services tiers pour vous offrir une meilleure expérience.
    Veuillez lire comment nous utilisons les cookies et
    comment vous pouvez contrôler cette information en cliquant sur "Politique de confidentialité".