Comme chaque mois, un pro vient à l’école pour déjeuner et surtout échanger avec les élèves d’Eden School !

François Paret, dirigeant de Woonoz.

Francois Paret, l’invité pro d’EDEN School du mois de janvier, dirigeant de Woonoz et fondateur du Projet Voltaire, nous raconte son parcours assez atypique d’un collégien qui a toujours éprouvé des difficultés avec l’apprentissage et … qui en a fait son métier !

Il s’est quand même bien accroché : BAC électronique puis BTS domotique, il a voulu aller plus loin… Et il s’est
retroussé les manches pour rentrer dans une école d’ingénieur robotique et intelligence artificielle !

D’un collégien qui aimait pas les études : j’ai fini ingénieur.

Après un début de vie professionnelle en tant que salarié chez un éditeur de logiciel, il part et crée sa société avec deux autres personnes.

Au bout d’un an de travail à 3 dans le salon de François, Wonooz est née.

Woonoz c’est quoi ?

« L’idée de Woonoz, c’est de créer un algorithme d’intelligence artificielle qui se démarque des sites d’e-learning standard en permettant d’apprendre de l’apprenant et ensuite de se mettre à son niveau. »

Et pourquoi cette idée ? François et ses 2 acolytes se sont souvenus qu’ils avaient eu des difficultés pour acquérir certaines compétences.

Et en s’intéressant aux sciences cognitives, ils se sont rendu compte qu’il existait des méthodes qui permettaient d’apprendre plus efficacement. Ils ont alors modalisé ces méthodes d’apprentissage sur leur plateforme logicielle.

Et c’est ainsi qu’une extension de Woonoz est née : Le projet Voltaire.

En 2008, ils ont détecté chez les collaborateurs et leurs entreprises clients des problèmes d’orthographe.

Ils ont alors créé un comité d’experts: formateurs d’orthophonistes, profs de français agrégés…

Mais il manquait le plus important : un champion d’orthographe !

« On a tapé dans google le champion du monde d’orthographe » et on est tombé sur Bruno Dewale.

Nous l’avons contacté, et il a accepté de rejoindre l’aventure.

Ils ont donc créé un outil qui s’adapte à l’apprenant : à la façon dont il mémorise les règles d’orthographe.

Le projet Voltaire existe depuis 2010 avec le certificat Voltaire. C’est le projet phare de Woonoz. L’outil permet de tester et de certifier, sur le modèle d’un Toeic ou d’un Toefl, le niveau orthographique tout en gardant une approche très ludique et adaptée à son rythme.

Les conseils de François à nos élèves

  1. Les sociétés sont orientées satisfaction de l’utilisateur. Il faut absolument connaître sonutilisateur, savoir ce qu’il aime, ses habitudes de consommation et de navigation… et se poser lesbonnes questions : est ce qu’il va trouver cela bien ? Est-ce qu’il va trouver cela facile d’utilisation ?L’utilisation du site doit s’adapter à la cible.

  2. Pour être un bon développeur : Il faut viser l’excellence dans son développement.
    En deux mots : « Comprenez ce que vous faites et soyez orientés qualité. Ça ne sert à rien de balancer des lignes de codes comme ça ! Il faut savoir à quoi elles servent, comment elles vont évoluer dans le futur, et bien entendu : savoir si elles répondent au besoin client ! »

  3. Si vous êtes un bon développeur, vous pourrez faire ce que vous voulez en termes d’organisation de travail : Vous pourrez choisir d’être salarié ou de travailler en freelance . Après c’est un choix, il y en a qui ont besoin de travailler en équipe, d’autres ont besoin de liberté, d’être autonome. Mais il faut apprendre à se connaître, comprendre et savoir comment on fonctionne.

En résumé : « : si vous faites du travail de qualité, que vous vous concentrez sur la satisfaction du client et sur son expérience d’utilisateur, vous pourrez travailler où vous voulez ET comme vous voulez ! ».

Le certificat Voltaire pour EDEN School

Comme François souhaite participer à l’aventure EDEN School, Woonoz va nous mettre à disposition sa plateforme pour que nos élèves puissent passer le certificat Voltaire avant la fin de leur formation et ainsi apposer le  niveau obtenu sur leur futur CV pour mettre en avant cette compétence.

Et comme l’orthographe demande de la rigueur, cela leur servira aussi dans la manière de coder sur leur projet web et mobile.

Un grand merci à François pour avoir donné de son temps ! C’est toujours un bon moment de partage, un moment « inspirant » pour nos élèves !