Comme chaque mois, un pro vient à l’école pour déjeuner et surtout échanger avec les élèves d’Eden School !

Notre invité

Lionel Cuny, CEO d’Insign, est venu à la rencontre des élèves d’EDEN School il y a quelques semaines.

Pour la petite histoire, l’agence de communication digitale Insign, est un précieux partenaire car c’est l’un des premiers mécènes qui a soutenu l’école avec EVOLEM et Evolem Citoyen !

On profite donc à nouveau de cette occasion pour le remercier, encore une fois, pour sa confiance et son soutien.

Son parcours

Lionel nous raconte son parcours de passionné de rugby, et pas tellement fan d’école. A la fin de ses études, il voulait monter un projet à l’étranger avec un ami. En attendant, que le projet se concrétise, son père lui a dit: « Il faudrait peut-être que tu cherches du boulot, je vais pas continuer à te nourrir ! ». Il s’est mis à chercher du boulot sans trop de conviction, et puis un jour il débarque à Paris pour passer un entretien. C’est là que sa vie pro et perso va commencer.

Il démarre dans une agence de communication du groupe TBWA en tant que jeune chef de pub.

J’étais commercial, avec une liste de prospects, je devais décrocher des rendez-vous, aller chez des clients. Je me suis pris beaucoup de portes dans la gueule mais j’ai appris énormément de choses.

Au bout d’1 an et demi, la direction du développement d’une agence lui a été confiée.

Aujourd’hui, il dirige Insign, une agence qui compte 250 collaborateurs entre Paris, Lyon et Tournon.

En tant que manager, il explique aux élèves qu’il est très important de se connaître mais aussi de connaître comment fonctionne l’autre pour appuyer sur le bon levier pour qu’il avance.

Il évoque le management par les couleurs avec les 4 profils :

Ceux qui aiment diriger (profil rouge), ceux qui aiment briller (profil jaune), ceux qui aiment respecter les règles (profil bleu), et ceux qui aiment faire les choses pour les autres (profil vert)

Le management par les couleurs
Le management par les couleurs

Il souligne aussi l’importance, dans le travail collaboratif, de s’écouter « parce qu’on n’est pas intelligent tout seul.»

Les élèves ont posé des questions sur les besoins du marché du travail, les perspectives de recrutement des développeurs, l’impact de l’évolution des technologies sur leur métier, les attentes de l’entreprise en termes de compétences.

Les conseils du pro

Lionel insiste sur la réelle pénurie de développeurs en France mais aussi ailleurs. « Les boîtes de la Silicon Valley viennent chercher des développeurs français par ce qu’ils sont bons.Vous avez de l’or entre les mains ».

Lionel a rassuré nos élèves, on ne peut pas tout prédire sur les évolutions technologiques. Il faut être capable de s’adapter et d’être dans le haut du panier pour suivre l’évolution. C’est à dire travailler et valoriser ses compétences relationnelles, oser proposer des idées de développement, être curieux et surtout travailler « Si on ne bosse pas, on n’y arrive pas ».

Après ce temps d’échange autour d’une bonne paëlla, Lionel est passé dans l’atelier de production. Les élèves ont montré les projets sur lesquels ils travaillent en ce moment. Un très beau moment de partage entre nos jeunes développeurs en herbe et Lionel !

Merci à lui pour son soutien et son implication pour l’école !

Et @ + 😉